google-site-verification: google8892c93ecfafc7a6.html Fonctionnement du moulin| Moulins du Terrier Marteau | France

 

Placement des ailes;

 

Suivant la direction du vent indiquée par la girouette, il faut orienter les ailes de façon à ce que leur surface soit perpendiculaire à cette direction.

On y parvient grâce à un treuil fixé sous le guivre. On accroche le câble à l’anneau scellé en terre le plus proche. On déplace le câble d’anneau en anneau aussi souvent que nécessaire.


Avant cette opération les voiles sont déployés et solidement fixées en bas. Les meules sont écartées plus ou moins l'une de l'autre grâce à la tige filetées et le frein desserré.

Les ailes face au vent se mettent à tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

 

Un tour d’aile correspond un tour de rouet (soit 36 alluchons)

La lanterne ayant 10 barreaux effectuera 3,6 tours

 

Le gros hérisson (96 dents) solidaire de la lanterne fait aussi 3,6 tours. Le pignon activant la meule à 48 dents donc il fait 7,2 tours et le meule également.
Pour un tour d’ailes, on aura toujours 7,2 tours de meule.

 

Le degré de finesse de la mouture dépend du réglage de l'écartement des meubles.

 

Si le vent est faible ou nul le Moulin s’arrête.
Si le vent acquiert une trop grande violence, le mouvement peut s'emballer à tous les niveaux, il faut donc y remédier rapidement en arrêtant le moulin soit avec la perche soit avec le palan installé au 2° étage.
Si ce n’est pas suffisant il faut réduire les voiles en les détachant du bas  et en  les roulant contre la vergue

Moulins voiles déployées aux 3/4

Détail des ailes 

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey
  • Google+ Clean Grey
  • LinkedIn Clean Grey
  • Instagram Clean Grey
  • YouTube Clean Grey
Unknown.jpeg
images-2.jpeg

© 2018  Amis des Moulins du Terrier Marteau